Ecole Marquise de Sévigné
 
ecole.mds@hotmail.com
 
+212 628 900 754
Ecole privée à Ouarzazate, Maternelle : Petite Section - Moyenne Section
- Grande Section & Primaire jusqu’à la 6 éme.
 
 
ACCUEIL
Page d’accueil
QUI SOMMES NOUS ?
L'école marquise de sévigné
NOTRE ETABLISSEMENT
les infrastructures
INSCRIPTION EN LIGNE
S'nscrire sur notre site
INFOS DU JOURS
Actualités
CONTACT
Contactez nous
PionniÈre À Ouarzazate
Par la Méthode M. Montessori en maternelle PS.MS.GS
Biographie de la Marquise de Sévigné
Madame de Sévigné ... Née le 5 février 1626 à Paris et morte à 70 ans, le 17 avril 1696, la marquise de Sévigné est célèbre pour les lettres qu'elle a écrites.
Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, est une femme de lettres française, surtout célèbre pour ses nombreuses correspondances avec sa fille.

Devenue orpheline à l'âge de sept ans, la future marquise grandit à Paris, dans le Marais, entourée de livres. À dix-huit ans, elle épouse le marquis Henri de Sévigné. Deux enfants naîtront de ce mariage. Alors qu'elle n'a que vingt-cinq ans, son mari meurt lors d'un combat en duel, et elle se retrouve veuve. Le 6 février 1671, âgée de quarante-cinq ans, la marquise écrit à sa fille Françoise-Marguerite, comtesse de Grignan, qui vient de partir rejoindre son mari en Province. Il s'agit de la première lettre d'une très longue série.

Par amour pour ses enfants la Marquise de Sévigné ne s’est jamais remariée malgré de nombreuses opportunités.

La correspondance de Madame de Sévigné avec sa fille dure près de vingt-cinq ans. Madame de Sévigné cherche à distraire sa fille qui s'ennuie en province loin de Paris . Dans ses lettres, elle lui parle de la vie à Paris et à Versailles, mais surtout de ses sentiments et de son amour maternel, alternant selon les jours joie, tristesse, mélancolie, exaltation et inquiétude.

À travers les lettres de la marquise de Sévigné, il est possible de s'immerger dans la société de son époque et d'avoir une image un peu plus précise de la cour de Louis XIV. Une partie de cette œuvre épistolaire est publiée clandestinement en 1725 ; elle comporte 28 lettres ou fragments de lettres. Un an plus tard, la petite-fille de Madame de Sévigné décide de confier deux autres publications à un éditeur d'Aix-en-Provence. 614 lettres sont alors publiées entre 1734 et 1754.


 

 
Accueil| Qui sommes nous? | Notre Etablissement | Inscriptions enligne | INFOS DU JOURS | Info légales et Copyright | Plan du site | Contact

© 2018 Ecole Marquise de Sévigné